06 37 10 78 38 Téléphone
Qui sommes nous ?
|
Contact
|
0
|
Espace client
  Panier
0
Édition littéraire - Édition d'art

Indépendamment Films - Une volonté de cinéma

10
Veuillez selectionner une version du produit
  Poser une question
CATÉGORIE :
Récit
RÉFÉRENCE :
ISBN 978-2-36851-2340
DESCRIPTION :

Livre disponible début décembre 2017
70 pages dont 26 pages couleur - format 11x18 sur papier couché 135g

Loïc Romagny est né en 1996. À l'âge de 17 ans il réalise son premier court-métrage sur le harcèlement scolaire puis il traite des sujets de société : la solitude, la maladie, les violences conjugales. En 2017, il crée l'association Indépendamment Films afin de promouvoir un cinéma indépendant et expérimental.



  Si nos comportements se manifestent de façon inversement proportionnelle aux préjudices que nous aurions subis durant l'enfance ou l'adolescence, il n'en demeure pas moins qu'une prise de conscience se produit à des degrés divers lors du passage à la vie adulte et qui permet de situer nos choix, et de nous situer nous-mêmes. En ce sens, Loïc Romagny a décidé de prendre son destin en main par un engagement contre l'obscurantisme et les dérives comportementales et ainsi combattre les mauvais conditionnements qui contribuent à réduire l'individu à une portion congrue de lui-même. D'évidence, le cinéma indépendant / expérimental est un moyen convaincant de mener à bien cette entreprise. Ainsi, la transmission a lieu comme l'explique Franck Monsigny : « Créer une association regroupant de jeunes cinéastes c'est créer un terrain fertile à la transmission. » En cela, le jeune cinéaste par delà le temps, rejoint la posture intellectuelle de Roberto Rossellini qui déclara : « La chose à laquelle je visais était de trouver très honnêtement la vérité. Mais, pour trouver la vérité, il faut avoir une position morale. Il faut avoir un jugement critique. »  Calo Brooklyn


Jacques Rivettea écrit en 1955, après avoir vu « Voyage en Italie » de Roberto Rossellini :

« Il n’y a désormais d’autre chance de salut pour notre misérable cinéma français qu’une bonne transfusion de ce jeune sang (…) Voilà notre cinéma, à nous qui nous apprêtons à notre tour à faire des films. »Rivette, 27 ans, écrit dans les Cahiers du Cinéma que ce film ouvre une brèche dans laquelle le cinéma tout entier doit passer, sous peine de mort.Et ce fut le choc dela Nouvelle Vague.

Soixante années plus tard, après avoir été secoués par Mai 68, la retentissante élection de François Mitterrand en 1981, la libération de la bande FM et l'avènement des radios libres - (aventure qui ne dura réellement qu'un peu plus de deux années avant d'entrer dans le champ strict des normes administratives)-,et enfin la démocratisation de l'ordinateur individuel,l'accès àinternet et la naissance des réseaux sociaux -, il est enfin devenu possible à l'ère numérique de réaliser des films sans budget ou presque : des courts-métrages intelligents, sensibles, éducatifs et de les diffuser notamment via des plates-formes telles que youtube. C'est le chemin qu'a empruntéLoïc Romagny depuis quelques années.

Ce livre constitue un récit-témoignage montrant qu'avec la passion au cœur, et la volonté de faire, tout peut devenir possible. Les mots de Pier Paolo Pasolini :« Seul peut éduquer celui qui sait ce qu'aimer veut dire [...]. » prennent ici tout leur sens quand on sait le harcèlement dont fut victime le jeune cinéaste.  Gérard Wiehe Berény / Éditions du Pont de l'Europe

 

10
Veuillez selectionner une version du produit
  Poser une question
VOUS POURRIEZ AUSSI ÊTRE INTÉRESSÉ PAR :